Agriculture

Un nouveau projet de la SAED ’’pour changer l’environnement économique

 

La SAED mise sur un nouveau projet dénommé ’’delta’’ et dont le financement avoisine 40 milliards de francs CFA pour ’’changer l’environnement économique" du Sénégal, a indiqué son coordonnateur Khassim Malick Sarr.

Selon M. Sarr, la Société nationale d’exploitation des terres du delta du fleuve Sénégal et des vallées du fleuve Sénégal et de la Falémé "a initié des innovations majeures qui vont changer l’environnement économique du Sénégal à travers un projet extrêmement important dénommé projet delta, dont le financement envoisine’’ quelque "40 milliards de francs CFA’’.
 
M. Sarr s’entretenait à des journalistes, lundi, à l’issue de la journée dédiée au ministère de l’Agriculture et de l’Equipement rural à la Foire internationale de Dakar (FIDAK), dont l’édition 2019 (5-22 décembre) porte sur "Industrialisation et transfert de technologie : enjeux et perspectives pour l’Afrique de l’Ouest".
 
Selon Malick Sarr, ce projet va couvrir la période 2020-2021 et devrait permettre "d’impulser le développement durable au niveau de la vallée du fleuve Sénégal".
 
"Ce projet va non seulement s’intéresser à l’appui aux collectivités territoriales, mais également à la transition agro-écologique", a-t-il expliqué. 
 
Il est par ailleurs revenu sur les outils mis en place par la SEAD pour accompagner les collectivités territoriales dans la gestion du foncier, dans le cadre du développement de l’économie locale. 
 
"La SAED a mis en place des outils comme le système d’information foncière, le plan d’occupation et d’affectation du sol, qui reste un instrument de référence en matière de planification et de gestion de l’espace", a-t-il assuré.
 
A l’en croire, ces outils constituent un prolongement de la loi sur le domaine national, en lien avec la politique de décentralisation et de la problématique de la sécurisation du foncier.
 
"Nous avons une approche holistique concernant la maitrise du foncier et nous avons également réfléchi sur les investissements à réaliser à l’échelle communale pour accompagner le développement économique local", a-t-il indiqué. 
 
Le directeur général de la SAED, Aboubacry Sow, a souligné l’importance de cette journée dédiée au ministère de l’Agriculture dans le cadre de la FIDAK, laquelle a permis de "faire connaitre la SAED, ses missions, ses programmes et les résultats’’ obtenus par cette société "en matière de production, notamment de riz, de spéculations horticoles et autres".
 
"Nous avons tenu à faire une présentation sur nos activités et à parler également des changements que nous comptons apporter dans ce processus-là", a-t-il ajouté.
Espritcitoyen.com-Aps

 

Agriculture








Commentaires

Designed by espritcitoyen.com