Région en vedette

Sédhiou étrenne son nouveau commissariat

 

 

Aly Ngouille, ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique a inaugurée dimanche à Sédhiou le nouveau commissariat de police, en présence de plusieurs autorités administratives, militaires, policières, politiques et coutumières ont pris part à la rencontre.

Arrivé sur les lieux au moment où le ciel avait fini d’ouvrir ses vannes, le ministre d’indiquer que le nouveau commissariat « entre dans le cadre du renforcement de la sécurité dans le sud du pays et sur l’ensemble du territoire national ».

 

Une analyse cartographique de la délinquance révélait en juin dernier que Kédougou, Tambacounda et Kolda étaient inscrites dans la liste des zones à délinquance.

Selon le rapport d’étude nationale et de la cartographie de la délinquance au Sénégal, ces zones occupent respectivement la première, deuxième et troisième place au niveau régional.

Aly Ngouille Ndiaye avait à l’époque proposé la mise en place d’un observatoire national de la délinquance.

Selon toujours le même rapport, les agressions, injures et menaces étaient dominantes dans les régions de Thiès et Kaolack (100%) ainsi qu’à Dakar (89,7%) et Ziguinchor (73,2%).

Les vols à la roulotte étaient plus élevés à Dakar (21,8%) et à Thiès (14,7%). Les agressions contre l’environnement étaient dominantes à Louga (20,8%) puis à Kolda (16,5%) et à Tambacounda (14,4%). Quant au trafic ou l’usage de la drogue il était plus prégnant à Dakar (38,9%), Thiès (15,2%) et Ziguinchor (11,6%).

Les vols sont considérés comme les délits qui sont en évolution croissante (64%), ce qui peut expliquer qu’ils soient les plus craints. Les citoyens se sentent plus en sécurité dans leur quartier que dans leur domicile. Ce sentiment d’insécurité pourrait probablement s’expliquer par le fait de l’importance des vols et cambriolages qui se passent dans les domiciles (sentiment insécurité à domicile = 63% vs 64% pour évolution des vols).

De manière spécifique, les régions qui enregistrent les taux les plus élevés de délinquance sont les régions Sud et Sud-Est avec 23,2% pour Kédougou, 19,60% % pour Tambacounda et 19,4% pour Kolda mais également en zone sylvo-pastorale telle que Louga avec 15,70% et Saint-Louis avec 15,40%.

L’importance des agressions dans ces dites régions peut s’expliquer pour les premières par le fait que ce sont des régions frontalières accueillant de nombreux migrants, et avec surtout la présence du marché international de Diaobé.

Pour les régions de Louga et de Saint-Louis, ce sont des régions frontalières et pastorales, régions où l’on enregistre les taux de vols de bétail les plus élevés. Les régions qui présentent les plus faibles taux de prévalence sont entre autres, Dakar (5%), Fatick (6,7%) et Matam (7,10%).

Les actes de malveillance sur matériel roulant sont, selon le rapport, plutôt localisés à Dakar (8,8%) et à Kolda (8,3%) Les vols simples sont dominants à Dakar (16,4%), Louga (11,11%) et Diourbel (10,6%) Le vol de bétail est principalement localisé à Louga (33%), Saint-Louis (28%), Kaolack (26,4%) et Diourbel (25,9%) Les Violences conjugales sont localisées à Kédougou (22,9%), Tambacounda (21,1%) et Kolda (18,8%) Enfin les agressions sexuelles sont plus relevées dans les régions sud à savoir Kolda (4,4%), Sédhiou et Ziguinchor (3,4%).

Sénégal7

 

Région en vedette








Commentaires

Designed by espritcitoyen.com