Santé

Ramadan : les recommandations d’un diététicien-nutritionniste pour une alimentat

Le repas de l’aube, le dernier à prendre avant le début du jeûne, communément appelé ’’kheudd’’, ne doit en aucun cas être sauté pour éviter la survenue de l’hypoglycémie ou de la déshydratation pendant le ramadan, soutient le diététicien-nutritionniste Ciré Mady Fall.

"Ce repas de l’aube ne doit en aucun cas être sauté", a-t-il recommandé, en faisant observer que "c’est à partir de ce repas que l’organisme puise les nutriments et micronutriments nécessaires pour tenir la journée et éviter la survenue de l’hypoglycémie ou encore la déshydratation ainsi que leurs complications".

Il explique que ce repas "doit contenir une boisson en eau ou jus naturel, accompagnée d’une source de sucre complexe (du féculent, de la céréale ou un produit céréalier, du pain, des pâtisseries), ainsi qu’un complément énergétique qui peut être du beurre, du fromage, de la confiture ou encore du miel".

De manière générale, il est conseillé pendant le ramadan de consommer "du poisson, des œufs, de la volaille pour les apports en protéine. Mais également une source de fibre comme des fruits et légumes pour éviter la constipation" que l’on note selon lui chez la plupart des jeûneurs durant la période du ramadan.

"Durant ce mois de ramadan, on constate fréquemment des cas de constipation. Et cela n’est dû qu’à l’absence de fibres dans notre alimentation parce qu’on a tendance à oublier les fruits et légumes", a-t-il indiqué.

Aussi le nutritionniste et diététicien recommande-t-il aux jeûneurs de prendre le matin, des fruits, de préférence de saison, comme la mangue en ce moment.

"Là ce sera complet ! On aura les protéines, vitamines, les glucides, les sels minéraux, les oligoéléments, mais également l’eau nécessaire pour avoir tout ce dont l’organisme a besoin pour fonctionner correctement et pour tenir la journée", a-t-il souligné.

De même est-il essentiel d’assurer les trois repas réguliers, celui de la rupture du jeûne, le dîner et le repas de l’aube, pour un bon équilibre alimentaire durant ce mois particulier du ramadan.

Selon lui, le repas de la rupture "ne doit pas être surchargé ou trop copieux au risque de perturber notre alimentation’’. Il a suggéré de commencer par prendre "deux à trois dattes, pour sustenter l’organisme".

Puis une boisson chaude (lait, kinkéliba, thé, café) accompagnée d’une source de sucre complexe comme de la céréale ou des produits céréaliers (du pain ou encore de la bouillie de mil ou de maïs très bénéfique et digeste), avant de terminer par un complément énergétique (du beurre, du miel, du fromage etc.).

A l’en croire, le dîner doit consister en un repas à base de protéine. "Ça peut être du poisson, de préférence sans la peau ou de la viande rouge sans graisse, accompagnée d’une garniture", a-t-il détaillé.

La suite de l'article http://aps.sn/actualites/societe/sante/article/ramadan-les-recommandations-d-un-dieteticien-nutritionniste-pour-une-alimentation-saine-et-equilibree

Santé








Commentaires

Designed by espritcitoyen.com