Parole aux citoyens

Nos Mots face à nos  maux

Avec les élections législatives, les mots «Manco, Béno, Taxawu, Wattu, Yessal, Kaddu askanwi» pleins de sens risquent d'être dénaturés. Youssou Ndiaye sonne l'alerte.

 

C'est désolant, écœurant et  triste  ce que nous constatons pour notre cher pays. Nos hommes politiques, mouvance présidentielle comme opposition se font encore distinguer dans l'absurdité avec 45 listes pour 165 postes députés. Le résultat du  calcul nous donnera une suite triste.

Dans tout ça que signifie  donc Manco, Béno, Taxawu, Wattu, Yessal, Kaddu askanwi entre autres. Autant de qualificatifs riches et pleins de sens que nos dirigeants chantaient partout et utilisaient en mettant en place leur parti et coalition politique dont ils ignoraient réellement le sens.

Ah non  ces qualificatifs, n'ont pas droit de devenir des néologismes insensés dans le jargon politique. Le syndrome de Bénno Siggil Sénégal aux élections présidentielles de 2012 a refait surface, en plus a frappé et fait tomber les masques. J’invite l’éminent professeur Sakhir THIAM à créer dans sa prestigieuse Université un master 1 et pourquoi pas 2 autour de ces superlatifs combien chers à nos grands-parents pour recadrer nos " politiciens" et nos futurs dirigeants. J’interpelle le professeur et conseiller du Président de cla République Massamba GUEYE à une réflexion et/ou à une émission télévisée autour de ces mots et maux avec l’ensemble des acteurs politiques qui se sont dédits. Car finalement, ce n’est pas uniquement Me WADE encore moins Macky Sall mais toute la classe politique qui se sont dédits.

C'est encorné  notre démocratie qui a reçu un énième coup de massue. Une démocratie dénudée de sens ou l’intérêt personnel prime toujours.

Youssou Ndiaye

 

Parole aux citoyens








Commentaires

Designed by espritcitoyen.com