Santé

Le fardeau du VIH en Afrique se déplace d'est en ouest

 

D'ici 2050, plus de cinq millions d 'enfants risquent d'être infectés par le VIH, alors que le fardeau de la maladie se déplace d'Afrique de l'Est vers l'Afrique de l'Ouest, selon les dernières données présentées lors de la conférence AIDS 2018.

Un rapport rédigé par l'Unicef, le fonds des Nations Unies pour les enfants, a constaté que l'Afrique subsaharienne continue de connaître des taux élevés d'infection par le VIH, en particulier chez les jeunes et les femmes.

Les tendances de l'infection mises au jour par l'étude montrent que le taux d'infections diminue en Afrique australe et orientale, mais qu'il augmente en fait en Afrique centrale et en Afrique de l'Ouest.

D'après   Linda-Gail Bekker, Société internationale du sida «si les donateurs diminuent leur soutien à la lutte contre le VIH, les conséquences pourraient être dévastatrices.»

Environ deux tiers des personnes âgées de 0 à 19 ans nouvellement infectées d'ici 2050 seront des filles et des femmes, selon le rapport de l'Unicef, publié en mars 2018.

"Nous devons nous préparer à faire face à une épidémie qui n'est pas terminée", a déclaré Aleya Khalifa, responsable des statistiques de l'UNICEF pour le VIH/SIDA.

"L'Afrique subsaharienne n'est certainement pas sur la bonne voie pour éradiquer le sida d'ici 2030.

L'incidence du VIH chez les jeunes en Afrique a diminué lentement, de seulement 3% par an, a-t-on appris au cours de la conférence SIDA 2018 tenue le mois dernier (23-27 juillet) aux Pays-Bas.

Chez les filles et les femmes, les infections sont en augmentation, ce qui est en partie dû aux interventions sanitaires et les programmes de sensibilisation sont moins susceptibles de les atteindre, a expliqué Khalifa.

Le déplacement vers l'ouest des infections n'est pas encore entièrement compris, ont déclaré les experts.

Linda-Gail Bekker, présidente de l'International AIDS Society, a déclaré que les efforts de prévention et de traitement se sont concentrés sur les zones les plus touchées par le virus et se sont révélées efficaces.

Mais en conséquence, les zones où le VIH/SIDA a été négligé voient maintenant des taux d'infection croissants.

La suite de l'article dans https://www.scidev.net/afrique-sub-saharienne/sante/actualites/vih-afrique.html

Source: sciedev.net

Santé








Commentaires

Designed by espritcitoyen.com