Culture

Le ballet "La Linguère" aux Journées cinématographiques de Carthage

 

Le Ballet "La Linguère" du Théâtre national Daniel Sorano, présent aux journées cinématographiques de Carthage (JCC), s’est produit mardi soir sur l’avenue Bourguiba, à Tunis. 

Des spectateurs, venus nombreux, ont dansé au rythme des "sabar" (tam-tams) et autres diverses sonorités du groupe des 11 danseurs sénégalais. 

Selon le chorégraphe Jean Tamba, qui dirige cette troupe, "le show a été composé de différentes pièces pour montrer cette diversité de notre pays".

Les danses "balante", "mandingue" et "diola" ont été exécutées avec finesse au plaisir du public qui n’a pas résisté à l’envie d’esquisser quelques pas. D’autres facettes de la culture sénégalaise ont aussi été étalées à cette occasion. 

Cette prestation sur l’avenue Bourguiba à Tunis, un peu perturbée par une fine pluie, vient combler les deux premières sorties du ballet marquées par des contraintes sur les choix techniques. 

Le ballet "La linguère" a déjà joué pendant quelques minutes la pièce "Welcome to Sénégal", samedi dernier, à la Cité de la culture à l’ouverture des JCC. 

Le ballet a aussi assuré, mardi, l’animation musicale avec un flutiste et un koriste lors du "focus Sénégal", à la salle Africa et à Tunisia Palace.

Espritcitoyen.com- Aps

 

Culture








Commentaires

Designed by espritcitoyen.com