Culture

Keur Madiabel : le maire plaide pour la sauvegarde du ’’prime

Le maire de keur Madiabel, Aliou Kébé, a plaidé pour la sauvegarde du patrimoine culturel de cette zone notamment le ’’prime’’, un rythme local, ‘’à écouter et à danser’’ pour le préserver au profit des futures générations. 

 
‘’Le prime, je vous invite à l’écouter et à le danser afin de le sauvegarder pour les générations futures’’, a notamment déclaré M. Kébé dimanche, à l’occasion de la cérémonie officielle du neuvième festival des arts et de la culture de Keur Madiabel, en présence du ministre du tourisme et du transport aérien M. Alioune Sarr. 
 
Se faisant l’avocat de la culture locale, le maire de Keur Madiabel a insisté sur la nécessité de ‘’préserver nos cultures dont le prime fait partie intégrante et d’éviter l’uniformisation, avec les nouvelles technologies qui risquent d’imposer une seule façon de voir le monde’’. 
 
Selon M. Kébé, le prime est une danse faite lors des séances de lutte traditionnelle qui bannit la violence et interdit les coups de poing. ‘’Il nous permettra de proposer quelque chose au rendez-vous du donner et du recevoir’’, a-t-il ajouté. 
 
‘’Si nous ne prenons garde, nous risquons de ne rien léguer aux générations futures en se confondant dans la culture universelle ou uniforme’’, a averti M. Kébé, qui suggère notamment une animation de la culture par la pratique. 
 
Le ministre du tourisme et des transports aériens, Alioune Sarr, a félicité les organisateurs et mis l’accent sur l’importance que la culture occupe pour le développement touristique dont elle représente les 40 pour cent. 
 
Le département du tourisme a ainsi intégré le volet culturel dans son programme d’action pour profiter de la richesse dont regorge le Sénégal dans ce domaine avec ses 22 ethnies, son cinéma, sa gastronomie, sa sculpture, etc. 
 
Quant au président du comité organisation Ousmane Sy, il a remercié les autorités qui ont inscrit ce programme dans l’agenda culturel national comme l’avaient souhaité les populations de Keur Madiabel. 
 
Il rappelle que Keur Madiabel fait partie des localités choisies pour l’inventaire du patrimoine culturel. Selon lui, le prime figure dans ce trésor, d’où l’intégration de la lutte parmi les activités de ce festival. 
Espritcitoyen.com-Aps

Culture








Commentaires

Designed by espritcitoyen.com