Actualité

Journée internationale des toilettes

 Les établissements privés foulent au pied les normes

La journée internationale des toilettes a obligé notre rédaction à faire quelques tours dans des établissements privés de Keur massar afin de s'enquérir de la situation de leurs toilettes. Car  Il ne fait l'ombre d'un doute qu'il existe une absence d'hygiène notoire dans certaines toilettes des établissements publics.  Pour beaucoup d'établissements privés  n'en parlons pas, parfois l’état des toilettes y est plus désastreux. Dans la plupart de ces écoles, les filles et les garçons partagent les mêmes blocs. Les toilettes n’obéissent pas aux  normes d’hygiène. Certains enfants n'hésitent pas à les boycotter; en cas de besoin, ils retournent chez eux à cause de leur état d’insalubrité. " J'ai complètement boycotter les toilettes de notre école par ce qu’elles ne sont pas du tout propres, lorsque j'ai un besoin je me retiens jusqu'à ce que je retourne chez moi, confie Awa, une élève de 5è. Son aveu renseigne grandement sur le comportement de plusieurs promoteurs privés qui privilégient l'argent à gagner dans leur investissement qu'aux conditions  d'apprentissage des élèves. Toutefois les autorités éducatives doivent intégrer dans leur critère de délivrance de permis  d'obtention de licence, le respect des normes d’hygiène recommandées pour des institutions scolaires afin d’assurer une meilleure santé des enfants.

O. Ndiaye

Actualité








Commentaires

Designed by espritcitoyen.com