Actualité

Joseph Pierre Ndiaye à l'occasion de la journée internationale de la femme

 

« Il y’a des forces tapis dans l'ombre qui veulent retourner les femmes à leur situation première. »

Les femmes ont intérêt à rester vigilantes pour préserver les droits qu’elles ont acquis durant de longues luttes sinon elles risquent de les perdre au profit des gens mal intentionnés.  L’avertissement émane du Directeur de cabinet du ministère de l’éducation nationale qui  présidait ce 08 Mars un panel, sous le thème, pour l’égalité des droits entre hommes et femmes 50% /50%, organisé par les femmes de son ministère au CNRE. «  Les femmes ont intérêt à beaucoup lutter pour la sauvegarde de leurs acquis en termes de droits parce que il y’a des forces tapis qui n’attendent que le moment propice pour en revenir à ces acquis», prévient Joseph Pierre Ndiaye. Venu représenter le Ministre Serigne Mbaye Thiam empêché, il a dans son allocution  invité les femmes à se familiariser avec tous les objectifs du développement durable (ODD) sans se figer sur uniquement un seul. Mais surtout à travailler pour le renforcement de leurs capacités pour mieux se préparer à de farouches luttes dans l’avenir.. «  La journée n’est pas destinée aux femmes mais à la lutte pour le droit des femmes, a-t-il rappelé. »  Choisi lors de ce panel pour animer le thème portant sur l’objectif 4 des ODD, le coordonateur de la cosydep a fait un bref rappel des 17 ODD  pour camper son sujet. Il dira que la femme constitue l’élément central de ces différents objectifs. «  Comme si ces objectifs sont destinés uniquement aux femmes oui parce que les femmes en plus d’être plus de la moitié de la population mondiale, sont les plus touchées par les inégalités sociales sur tous les plans et plus de 60% d’elles sont analphabètes, note Cheikh Mbow. Poursuivant son argumentation, il  a conseillé à ces  femmes de se munir avec ces principes pour combattre les discriminations ayant pour noms, violences, viols, grossesses précoces, excisions, abandons   entre autres. «  Si vous travaillez à s’ouvrir aux autres et à maitriser les législations en harmonie avec les autres ayant des positions éclairées sur les sujets à débattre vous arriverez à franchir le pas et atteindre  de part vos compétences cet objectif de 50% dans toutes les sphères de la vie», a-t-il  dit. Auparavant, Mme Céli BA a axé sa communication sur les lois en adéquations avec le combat des femmes pour imprégner l’assistance sur l’historique de la journée du 8 mars. Elle a montré un début du processus violent qui a abouti à son niveau actuel auquel même les hommes acceptent de prendre part.

Ndiaye Diatta

 

 

Actualité








Commentaires

Designed by espritcitoyen.com