Education

Des journalistes s'engagent pour l'application des recommandations des assises

25 parmi eux décident de durcir la  pression à travers un réseau.

 

 

Après la tenue des assises de l’éducation et de la formation qui ont manipulé près de 500 millions avec 342 recommandations, issues des 7 commissions, le président de la République a promis d’opérationnaliser en 11 décisions et 45 directives autour de l’école de la réussite. Depuis lors, Seul moins de 10%  de ces décisions ont été appliquées. Ne voulant pas que ces assises soient traitées à l’image des états généraux de 1981, la Coalition des organisations en synergie pour la défense de l’éducation a lors d’un atelier sur les stratégies de suivi des recommandations des assises nationales  sensibilisé les hommes de média sur cette problématique qui devient une préoccupation  nationale et une demande sociale pour laquelle chaque acteur doit s’engager à sa résolution. Selon le coordonnateur de la Cosydep : « Cette initiative a pour ambition de contribuer à la résolution des problèmes liés à la gouvernance du système, au défi de la participation de qualité des acteurs communautaires et à l’exercice du contrôle citoyen sur les processus de politique et de gestion des ressources. Autant dire qu’il s’agit d’informer et de former les citoyens pour les rendre aptes à répondre à la demande de recevabilité. 

 

Sur ce terrain, la COSYDEP a la conviction que les acteurs de la presse peuvent jouer un rôle prépondérant, a fait savoir Cheik Mbow. Sous ce rapport, différents sujets dans le domaine de l’éducation ont été abordés ayant permis aux journalistes de mieux s’imprégner sur  la politique éducative du régime. Suite à cela ils ont décidé de mettre sur pied un réseau des journalistes en éducation et formation pour durcir  la pression à travers leurs plumes à l’endroit des autorités afin qu’elles  appliquent ces différentes recommandations.

La rédaction

 

Education








Commentaires

Designed by espritcitoyen.com