Kolda : Certaines femmes préfèrent encore accoucher à domicile

Malgré les importants efforts consentis par l’Etat dans la commune de Kolda pour faciliter l’accessibilité des soins de santé aux populations, certaines femmes accouchent encore à domicile. La plupart d’entre elles appartiennent à des ménages démunis habitant dans des quartiers d’accès difficile comme Sinthiang Gadapara, zone Lycée et Bel-air, entre autres. Elles sont contraintes d’accoucher à la maison à cause de la précarité des ménages et du manque de continuité du service dans les postes de santé de leur quartier à l’exception de Sikilo. Et elles ne disposent pas des moyens de transport pour se rendre au centre de santé ou à l’hôpital régional à certaines heures de la nuit. Ces contraintes plombent les efforts consentis par l’Etat pour booster les indicateurs en matière de santé de la reproduction. C’est le cas notamment du poste de santé de Gadapara qui polarise 5 quartiers de la commune pour une population de 13.928 habitants. La maternité ne dispose pas de salle de consultation pour la sage-femme, il n y a pas de suite de couche, encore moins de salle de garde et de chaine de froid pour la conservation des médicaments, tandis que la salle d’accouchement n’a qu’un seul lit.

 

La suite dans http://lesoleil.sn/component/k2/item/73605-kolda-certaines-femmes-preferent-encore-accoucher-a-domicile.html









Commentaires

Designed by espritcitoyen.com