Diass, nouvelle capitale malgré elle.

 

Lorsqu’un aéroport  déménage c’est comme une ville complète qui se déplace avec tout ce qui fait son charme : infrastructures, cadres, plateaux bref tout ce qui est  matière matériel, physique ou humaine apte à supporter une nouvelle région. Ainsi, avec l’ouverture du nouvel aéroport, Diass devient l’attraction du monde entier au détriment de Dakar qui a toujours été la destination privilégiée des voyageurs! Du coup tous les chemins vont mener  vers cette nouvelle « capitale « » qui a vu le jour avec son grand aéroport de dernière génération tant pis si elle en voulait ou pas les dés sont jetés et elle est obligée de l’accepter. C’est cela qui fait la logique du changement, donc il faut l’admettre.  Désormais, les chauffeurs des voitures, des véhicules, des cars vont se croiser sur les différents chemins qu’y mènent qu’importe leur état. Car,  ils n’ont plus le choix de faire autre chose que de se bousculer devant sa porte. Ils n’ont pas à s’affoler devant ces monstrueux embouteillages qui les attendent   pour lesquels ils n’ont pas été impliqués avant parce que les principaux Fautifs sont les tenants du pouvoir qui ont enclenché la dynamique sans tenir compte des préalables. Ces derniers qui ont balisé la voie, avaient le temps de s’assurer de sa mise en œuvre correcte jusqu’à son aboutissement final.  C’est-à-dire, mettre sur pieds des infrastructures routières adaptées avec des lampadaires rayonnantes sur les principales routes et certaines avenues. Mais ils ne l’ont pas fait, ils ont préféré  réaliser ce qui les intéresse en laissant de côté le reste pour enfin se chamailler  sur sa paternité afin de pouvoir récolter des gains électoraux ou des prébandes politiques.

Oumar Ndiaye

Photo: Le soleil.sn

 









Commentaires

Designed by espritcitoyen.com